Colite ulcéreuse

La maladie de Crohn et la colite ulcéreuse sont des maladies qui provoquent l’inflammation de la paroi du tube digestif et qui compromettent la capacité de l’organisme à digérer les aliments, à absorber les nutriments et à éliminer les déchets de façon saine. Elles représentent les formes les plus courantes d’un groupe de maladies qui sont collectivement appelées « maladies inflammatoires de l’intestin » et touchent une personne sur 150 au Canada.

La colite ulcéreuse affecte généralement le côlon (gros intestin), le rectum et l’anus, et entraîne de l’inflammation uniquement dans le revêtement le plus intérieur du tissu de l'intestin. En règle générale, la maladie débute au niveau du rectum, puis s’étend à tout le côlon.

La colite ulcéreuse est davantage diagnostiquée chez les jeunes adultes de 25 ans et moins, suivi qu’un second pic de diagnostic chez les adultes âgés de 45 à 65 ans. Puisqu’il semblerait que la maladie se présente dans certaines familles et présente une forte prévalence dans certaines populations, les chercheurs soupçonnent depuis longtemps une composante héréditaire significative. Le Canada est réputé pour afficher l’un des taux les plus élevés de MII au monde – on estime que la colite ulcéreuse touche environ 65 000 Canadiens.

La cause de la colite ulcéreuse demeure incertaine. Les gens aux prises avec la colite ulcéreuse souffrent de diarrhées sanguinolentes violentes et ressentent de faux besoins d’aller à la selle, de la douleur abdominale et des crampes. D’autres symptômes comprennent des nausées et des vomissements, une diminution de l’appétit, une perte de poids, une légère fièvre, de l’anémie et la perte de liquides organiques.

À ce jour, il n’existe aucun test pouvant établir avec certitude la présence de la colite ulcéreuse. On pose habituellement le diagnostic par l’entremise de tests et d’examens, ainsi que par une colonoscopie/sigmoïdoscopie, une biopsie, des tests sur les selles et un examen physique.

La colite ulcéreuse peut être contrôlée grâce à la médication, et dans les cas graves, la résection du côlon en tant que traitement de la maladie peut être recommandée.