Activer l’accessibilité Activer l’accessibilité

Améliorer la santé des femmes dans les pays en développement et émergents

Les besoins d’accès aux soins d’une main-d'œuvre féminine plus autonome : l’exemple du prêt-à-porter au Bangladesh

 

Une industrie qui s’émancipe

Indépendance financière et accès aux soins de santé figurent parmi les enjeux les plus cruciaux auxquels le monde est confronté aujourd’hui. Ils sont évidents dans l’industrie du prêt-à-porter au Bangladesh, principale contributrice au PIB du pays.
Cette industrie a permis à de nombreuses femmes de devenir économiquement indépendantes en leur offrant un emploi stable, une certaine couverture sociale et l’acceptabilité sociale.

Une infrastructure en difficulté

 

fr_an-empowered-women-led_block_003

Bien que l’industrie du prêt-à-porter connaisse une croissance rapide, ce n’est pas le cas des infrastructures qui la soutiennent. Les incendies d’usines à Gazipur en octobre et novembre 2013, ainsi que l’effondrement de l’immeuble Rana Plaza en avril 2013 (qui a causé la mort de 1 100 personnes) sont des tragédies connues dans le monde entier.

Si les femmes employées dans le prêt-à-porter sont peut-être plus autonomes que les autres femmes du pays, elles continuent pourtant de rencontrer des difficultés : 87% d’entre elles souffrent notamment de malnutrition et d’anémie, d’une mauvaise hygiène, d’insuffisance de soins prénataux et post-nataux, et d’exposition aux infections et à d’autres affections.

Les normes de santé et de sécurité au travail (SST) ne sont pas suffisamment protégées et gérées. La réglementation bangladaise stipule que les usines de prêt-à-porter doivent disposer d’une infirmerie sur site avec une ou plusieurs infirmières à temps plein. Cependant, la capacité de ces infirmeries n’augmente pas à mesure que le personnel des usines s’accroît, et nombre d’entre elles sont sous-utilisées ou mal gérées. Cela signifie que les femmes, qui contribuent à la croissance rapide du PIB du pays, ne disposent pas des services de santé dont elles ont besoin.

Renforcer le pouvoir d’action des femmes : HERproject

 

De nombreuses organisations dynamiques se consacrent au développement de l’indépendance financière et de l’accès aux soins de santé. Le HERproject de l’ONG BSR en fait partie. Il s’agit d’un partenariat public-privé mondial qui connecte les entreprises à la société civile pour construire un environnement de travail inclusif permettant d’autonomiser les femmes par l’amélioration de la santé, une capacité financière accrue et des relations positives entre les hommes et les femmes.

Informations complémentaires

HERproject

Évaluer et améliorer les infirmeries des usines : le partenariat HERhealth et Takeda

Lorsque Takeda a appris l’existence de HERhealth, un des programmes du HERproject, cela nous a incités à réfléchir sur la nécessité d’un meilleur système de santé dans les usines de prêt-à-porter. C’est ainsi qu’est né un nouveau partenariat.

fr_AN-empowered-women-led_block_005

En effet, Takeda s'est associé à HERhealth pour évaluer 15 infirmeries d’usine au Bangladesh en 2015, avec la possibilité de l’étendre à d’autres sites.

Les résultats de ces évaluations seront intégrés dans les plans de modernisation des usines. Ces infirmeries seront ainsi mises à niveau pour mieux servir les femmes qui y travaillent.

Au moins 30 000 ouvrières devraient ainsi voir leur accès aux services et produits de santé s’améliorer.

 

Il est important de permettre aux femmes d’être autonomes financièrement. Leur donner accès aux soins de santé dont elles ont besoin l’est tout autant. C’est un excellent exemple de la contribution essentielle qu’apportent chaque jour le HERproject et d’autres organisations à travers le monde.