Activer l’accessibilité Activer l’accessibilité

Septembre rouge : un mois pour parler des cancers du sang

Cancers du sang : de quoi parle-t-on ?

Le cancer constitue la première cause de mortalité en France. Les cancers du sang (leucémies, lymphomes et myélomes) restent aujourd’hui encore peu connus du grand public, en partie en raison de leur étiologie mal comprise à ce jour. Ils touchent près de 45 000 personnes en France1, soit plus de 10 % de l’ensemble des nouveaux cas de cancers.

Souvent associés, dans l’imaginaire collectif, aux plus jeunes, les cancers du sang concernent en réalité toutes les tranches d’âge. Chez les moins de 15 ans, les leucémies sont les cancers les plus fréquents, alors que chez les 15-19 ans, ce sont les lymphomes. Enfin, les myélomes multiples sont généralement diagnostiqués aux alentours de 70 ans.

Même si les symptômes diffèrent, chacun de ces cancers a des répercussions importantes sur la qualité de vie et l’espérance de vie des patients.

 

3 grandes familles de cancer du sang :

2021_Takeda-mere-fille

Les cancers "hématologiques" concernent le développement anarchique des cellules sanguines : globules blancs, globules rouges et plaquettes. Ils sont dus à des altérations de ces cellules, à différents stades de leur maturation.

On distingue 3 grandes familles de cancers du sang2 :

  • Les leucémies, qui se caractérisent généralement par la présence de cellules anormales circulant dans le sang,
  • Les myélomes, qui se manifestent notamment par des lésions osseuses et les atteintes rénales
  • Les lymphomes, qui touchent principalement les ganglions.

Les traitements des cancers du sang varient en fonction du type de maladie, de son stade d’évolution, de l’âge et de l’état général du patient. Le plus souvent, il s’agit d’un traitement appelé chimiothérapie, dont le but est de détruire les cellules anormales. Avec les progrès fulgurants de la recherche scientifique ces 20 dernières années, de nouveaux médicaments ont été développés : les thérapies ciblées. Elles agissent spécifiquement sur les cellules cancéreuses en les empêchant de se multiplier et ont démontré leur efficacité dans certains cancers du sang3. D’autre part, la précision des diagnostics s’est nettement améliorée, ce qui permet d’aiguiller plus rapidement le patient vers le bon traitement, et ainsi augmenter ses chances de survie. Aussi, une nouvelle approche thérapeutique du cancer se développe depuis une dizaine d’années :

l’immunothérapie. Elle agit sur le système immunitaire en stimulant les cellules impliquées dans la reconnaissance et la destruction de la tumeur4.

 
Septembre : un mois pour en parler

Pour davantage sensibiliser à ces pathologies et soutenir les patients, Takeda France travaille de concert avec plusieurs associations de patients qui se mobilisent au quotidien : ELLyE (Ensemble Leucémie Lymphomes Espoir) et l’AF3M (Association Française des Malades du Myélome Multiple). 

 
Le partenariat Takeda-ELLyE : 

Takeda soutient ELLyE dans l’organisation du « mois des cancers du sang 2022 » avec 2 grandes dates : le 4 septembre, journée mondiale des leucémies et le 15 septembre, journée mondiale des Lymphomes. 

Au-delà de ces journées dédiées à l’information et à la sensibilisation des patients, des proches et du grand public, ELLyE organise des réunions d’information dans 22 villes de France, animées par des médecins partenaires d’ELLyE.

D’autre part, Takeda se mobilise aux côtés d’ELLyE à l’occasion de son 8e colloque national « Lymphormons-Nous ! », le 15 octobre 2022 au Grand Palais de Lille.

https://www.journees-ellye.fr/


Le partenariat Takeda-AF3M : 

Takeda apporte son soutien institutionnel à l’Association Française des Malades du Myélome Multiple (AF3M) pour la mise en œuvre d’actions d'information et d’accompagnement des patients atteints de myélome multiple et de leurs proches aidants.

BCAM-Memo-2022-email-banner


Références :

[1] Estimations nationales de l’incidence et de la mortalité par cancer en France métropolitaine entre 1990 et 2018. Volume 2 – Hémopathies malignes. Étude à partir des registres des cancers du réseau Francim. P169

[2] Les cancers du sang ou cancers hématologiques. Dossier pédagogique, Institut Curie. https://curie.fr/dossier-pedagogique/les-cancers-du-sang-ou-cancers-hematologiques

[3] Cancers du sang, myélomes, hémopathies, lymphomes. Dossier pédagogique, APHP.
https://www.aphp.fr/cancers-du-sang-myelomes-hemopathies-lymphomes

[4] Immunothérapie des cancers, dossier Inserm
https://www.inserm.fr/dossier/immunotherapie-cancers/