Une étude montre que la préparation expérimentale ENTYVIO® (vedolizumab) administrée par voie sous-cutanée permet d’obtenir et de maintenir une rémission clinique et une guérison de la muqueuse chez des patients atteints de colite ulcéreuse évolutive modérée à grave

23 octobre 2018

 OAKVILLE (Ontario) – Les résultats de l’étude clinique de phase 3 VISIBLE 1 sur l’efficacité et l’innocuité d’une préparation expérimentale pour injection sous-cutanée (s.c.) de l’agent biologique sélectif de l’intestin ENTYVIO® (vedolizumab) ont été présentés lors du congrès de l’UEGW (United European Gastroenterology Week) 2018, à Vienne, en Autriche.

Cette étude a été menée auprès de patients adultes atteints de colite ulcéreuse (CU) évolutive modérée à grave qui présentaient une réponse clinique* à la semaine 6 après avoir reçu, sans insu, deux doses de vedolizumab par voie intraveineuse (i.v.) comme traitement d’induction.

Les résultats montrent qu’à la semaine 52, une proportion statistiquement significative de patients recevant le vedolizumab par voie s.c. présentaient une rémission clinique**, par rapport aux patients recevant le placebo (46,2 % vs 14,3 %; p < 0,001). Un taux semblable de rémission clinique a été observé dans le groupe témoin recevant le vedolizumab par voie i.v. (42,6 %) .

« Le vedolizumab est le premier et le seul agent sélectif de l’intestin utilisé pour traiter la colite ulcéreuse et la maladie de Crohn. Il est donc très utile de voir ces résultats sur l’efficacité et l’innocuité de la nouvelle préparation administrée par voie sous-cutanée aux patients ayant reçu un traitement d’induction par voie i.v. », a affirmé le Dr Guy Aumais, gastroentérologue à l’Hôpital Maisonneuve-Rosemont à Montréal. « C’est une autre étape importante dans le traitement des patients par le vedolizumab. »

L’étude VISIBLE 1 a également montré que le vedolizumab administré par voie s.c. était statistiquement supérieur au placebo pour ce qui est des paramètres d’évaluation secondaires clés, soit la guérison de la muqueuse*** (56,6 % vs 21,4 %; p < 0,001) et la réponse clinique durableǂ (64,2 % vs 28,6 %; p < 0,001). Le vedolizumab administré par voie s.c. a également permis d’obtenir des taux numériquement plus élevés que le placebo pour la rémission clinique durableǂǂ (15,1 % vs 5,4 %; p = 0,076) et la rémission clinique sans corticostéroïdesǂǂǂ (28,9% vs 8,3%; p = 0,067). Cependant, ces résultats ne sont pas significatifs sur le plan statistique. Des résultats semblables ont été observés pour ces paramètres d’évaluation dans le groupe témoin recevant le vedolizumab par voie i.v.1. De plus, une analyse de sous-groupes a montré que le taux de rémission clinique était significativement plus élevé avec le vedolizumab administré par voie s.c., par rapport au placebo, chez les patients n’ayant jamais reçu un inhibiteur du facteur de nécrose tumorale alpha (TNFα) (53,7 % vs 18,9 %; p < 0,001) et chez les patients n’ayant pas répondu à un inhibiteur du TNFα (33,3 % vs 5,3 %; p = 0,023)1.

« Chez Takeda, l’objectif est de répondre aux besoins des patients. L’une des façons d’y parvenir dans le domaine des maladies inflammatoires de l’intestin est de chercher des moyens de rendre le traitement plus facile pour les patients, y compris en développant une préparation de vedolizumab administrée par voie sous-cutanée. Mettre la priorité sur les patients signifie leur donner des options qui répondent à leurs besoins et à leurs préférences », a affirmé Gamze Yüceland, directrice générale de Takeda Canada Inc.

« Il est très important pour les personnes vivant avec une maladie chronique comme la maladie de Crohn ou la colite ulcéreuse d’avoir différentes options thérapeutiques pour prendre en charge leur maladie et améliorer leur qualité de vie », a indiqué Mina Mawani, présidente et directrice générale de Crohn et Colite Canada. « Les recherches continues menées par Takeda montrent l’engagement de la société à soutenir les Canadiens qui vivent avec une maladie inflammatoire de l’intestin. »

Les taux d’effets indésirables, y compris les effets indésirables graves et les infections, étaient semblables dans le groupe recevant le vedolizumab par voie s.c. et dans celui recevant le vedolizumab par voie i.v. Les réactions au point d’injection étaient légères et sont survenues chez 9,4 % des patients dans le groupe recevant le vedolizumab par voie s.c. (vs 0 dans le groupe recevant le placebo); il n’y a eu aucun abandon du traitement lié à ces réactions. Le taux d’anticorps anti-vedolizumab (AAV) était semblable dans le groupe recevant le vedolizumab par voie s.c. et dans celui recevant le vedolizumab par voie i.v. (5,7 % et 5,6 %, respectivement)1.

L’étude VISIBLE 1 est une étude pivot de phase 3, à répartition aléatoire, à double insu et contrôlée par double placebo comportant un groupe témoin recevant le vedolizumab par voie i.v. Cette étude porte sur l’évaluation de l’innocuité et de l’efficacité d’une préparation expérimentale de vedolizumab administrée par voie s.c. comme traitement d’entretien à des patients adultes atteints de CU évolutive modérée à grave qui présentaient une réponse clinique à la semaine 6 après avoir reçu, sans insu, deux doses de vedolizumab administrées par voie i.v. aux semaines 0 et 2. Au total, 383 patients ont été admis à cette étude; tous ces patients avaient présenté une réponse inadéquate, une perte de réponse ou une intolérance aux corticostéroïdes, aux immunomodulateurs ou à un inhibiteur du TNFα avant d’être recrutés. Les patients qui présentaient une réponse clinique à la semaine 6 (n = 216; 56,4 %) ont été répartis au hasard dans l’un des trois groupes de traitement suivants : le vedolizumab à raison de 108 mg par voie s.c. et un placebo par voie i.v. (n = 106), le vedolizumab à raison de 300 mg par voie i.v. et un placebo par voie s.c. (n = 54) ou un placebo par voie s.c. et un placebo par voie i.v. (n = 56). Les doses sous-cutanées ont été administrées toutes les deux semaines, et les doses intraveineuses, toutes les huit semaines1,2.

A propos du programme d’études cliniques VISIBLE Le programme d’études cliniques VISIBLE vise à évaluer l’efficacité et l’innocuité d’une préparation expérimentale de vedolizumab administrée par voie s.c. comme traitement d’entretien à des patients adultes atteints de CU ou de MC évolutives modérées à graves.

Le programme VISIBLE comprend trois études de phase 3 menées auprès de plus de 1 000 patients : deux études à répartition aléatoire, à double insu et contrôlées par placebo portant sur le pourcentage de participants atteints de CU et de MC, respectivement, qui présentent une rémission clinique à la semaine 52 et une étude de prolongation en mode ouvert visant à déterminer l’innocuité et l’efficacité à long terme du vedolizumab administré par voie s.c. chez les patients qui ont terminé l’une des deux études cliniques à répartition aléatoire , , .

À propos de la colite ulcéreuse et de la maladie de Crohn La colite ulcéreuse et la maladie de Crohn sont les deux formes les plus courantes de maladies inflammatoires de l’intestin (MII) . Environ 233 000 personnes vivent avec la colite ulcéreuse ou la maladie de Crohn au Canada. Plus de 10 000 nouveaux cas sont diagnostiqués chaque année, généralement chez des patients dans la vingtaine, bien que ces maladies puissent être diagnostiquées à tout âge et même chez les enfants . L’étiquette de « maladie nationale » a été apposée aux MII, puisque le Canada affiche l’un des taux les plus élevés au monde . La colite ulcéreuse fait en sorte que les tissus du gros intestin (y compris le côlon et le rectum) présentent de l’inflammation et des plaies, et qu’ils saignent facilement. En plus des symptômes tels que les douleurs abdominales, les crampes, la diarrhée, les nausées et les vomissements, la colite ulcéreuse peut entraîner de graves complications, dont des saignements intestinaux et l’occlusion intestinale. L’emplacement dans le tractus gastro-intestinal de l’inflammation provoquée par la maladie de Crohn peut varier d’une personne à l’autre. Cependant, la maladie touche principalement la partie inférieure de l’intestin grêle (l’ileum), où ce dernier rejoint le début du côlon . Parfois, une portion de l’intestin doit être retirée au moyen d’une chirurgie afin de soulager les patients8. Les causes exactes de la colite ulcéreuse et de la maladie de Crohn ne sont pas entièrement comprises, mais on croit qu’elles sont le résultat d’une interaction entre les gènes et le système immunitaire, et que des facteurs environnementaux pourraient également jouer un rôle .

À propos d’ENTYVIO® (vedolizumab) ENTYVIO® (vedolizumab) est approuvé par Santé Canada pour le traitement des patients adultes atteints de colite ulcéreuse évolutive d’intensité modérée à grave qui ne répondent pas adéquatement ou ne répondent plus au traitement classique ou à l’infliximab, un inhibiteur du TNFα, ou y sont intolérants . ENTYVIO® est également indiqué pour le traitement des patients adultes atteints de maladie de Crohn évolutive modérée à grave qui ont présenté une réponse inadéquate, une perte de réponse ou une intolérance aux immunomodulateurs ou à un inhibiteur du facteur de nécrose tumorale alpha (TNFα); ou qui ont présenté une réponse inadéquate, une intolérance ou une dépendance aux corticostéroïdes10.

Le schéma posologique recommandé pour ENTYVIO® est 300 mg administrés par voie intraveineuse aux semaines 0, 2 et 6, puis toutes les huit semaines par la suite9. Le profil de tolérabilité d’ENTYVIO® a été évalué dans le cadre des essais GEMINI de 52 semaines, où le taux d’abandon en raison d’effets indésirables s’est révélé faible : 9 % des patients ayant reçu ENTYVIO® contre 10 % des patients ayant reçu un placebo10.

Des chercheurs canadiens ont joué un rôle de premier plan lors des premières étapes de découverte et de développement de ce traitement. Le Dr Andrew Lazarovits, un chercheur de London, en Ontario, a mis au point une première molécule potentielle pour ce type de traitement lorsqu’il travaillait à Boston, mais est décédé en 1999 à l’âge de 44 ans . Ses travaux ont été repris par d’autres et ont mené au développement du vedolizumab et ultimement à des essais cliniques internationaux financés par Takeda et menés par le Dr Feagan à London, en Ontario. Le traitement a été utilisé pour la première fois chez un patient atteint de colite ulcéreuse au University Hospital, à London , et le Dr Feagan a été l’auteur principal de l’article présentant les résultats de l’essai dans The New England Journal of Medicine en 2013.

L’engagement de Takeda envers la gastroentérologie Les maladies gastro-intestinales peuvent être complexes, débilitantes et changer la vie des personnes atteintes. Reconnaissant le besoin non satisfait à cet égard, Takeda et ses partenaires s’affairent depuis plus de 25 ans à améliorer la vie des patients en offrant des médicaments novateurs et des programmes de soutien pour les patients atteints de maladies gastro-intestinales. Takeda vise à transformer la manière dont les patients prennent en charge leur maladie. Takeda se positionne également comme un chef de file dans les domaines de la gastroentérologie où les besoins sont criants, par exemple les maladies inflammatoires de l’intestin, les maladies liées à l’acidité et les troubles de la motilité. De plus, notre équipe de recherche et développement en gastroentérologie explore des solutions à la maladie cœliaque et aux maladies du foie, ainsi que des avancées scientifiques par l’entremise de traitements axés sur le microbiome.

À propos de Takeda Takeda Pharmaceutical Company Limited (TSE : 4502), une entreprise pharmaceutique mondiale axée sur la recherche et le développement, est déterminée à offrir une santé meilleure et un avenir prometteur aux patients en traduisant la science en des médicaments susceptibles de changer leur vie. Takeda concentre ses efforts de R et D dans les secteurs thérapeutiques de l’oncologie, de la gastroentérologie et des neurosciences, ainsi que dans les vaccins. Takeda s’investit dans la R et D à l’interne ainsi qu’avec des partenaires afin de demeurer à la fine pointe de l’innovation. Nos produits novateurs, particulièrement en oncologie et en gastroentérologie, de même que la présence de Takeda dans les marchés émergents, alimentent actuellement la croissance de Takeda. Environ 30 000 employés de Takeda sont déterminés à améliorer la qualité de vie des patients en travaillant avec les partenaires de Takeda en soins de santé dans plus de 70 pays. Pour plus d’information, visitez le site https://www.takeda.com/fr-ca/salle-de-presse/.

Takeda Canada, située à Oakville en Ontario, est l’entreprise canadienne de marketing et de vente de Takeda Pharmaceutical Company Limited. Takeda Canada améliore la santé des Canadiens grâce à des innovations de pointe en gastroentérologie et en oncologie. Pour de plus amples renseignements à propos de Takeda Canada, consultez le site takeda.com/fr-ca.

* La réponse clinique est définie comme une diminution du score Mayo total d’au moins 3 points et d’au moins 30 % (semaine 0) + diminution du sous-score de saignement rectal d’au moins 1 point ou sous-score absolu du saignement rectal d’un point maximum. ** La rémission clinique est définie comme un score Mayo total d’un maximum de 2 points et aucun sous-score individuel supérieur à 1 point. *** La guérison clinique est définie comme un sous-score endoscopique Mayo d’un maximum de 1 point. ǂ La réponse clinique durable est définie comme une réponse clinique aux semaines 6 et 52, où la réponse clinique est définie comme une diminution du score Mayo total d’au moins 3 points et d’au moins 30 % (semaine 0) + diminution du sous-score de saignement rectal d’au moins 1 point ou sous-score absolu du saignement rectal d’un point maximum. ǂǂ La rémission clinique durable est définie comme une rémission clinique aux semaines 6 et 52. ǂǂǂ La rémission clinique sans corticostéroïdes est définie de la façon suivante : patients prenant des corticostéroïdes par voie orale au départ (semaine 0), qui ont arrêté de prendre des corticostéroïdes par voie orale et qui présentent une rémission clinique à la semaine 52. PBO : n = 24, VDZ par voie s.c. : n = 45; VDZ par voie i.v. : n = 21.

*****

ENTYVIO® est une marque déposée de Millennium Pharmaceuticals, Inc. et est utilisée sous licence par Takeda Canada inc. YOURVANTAGEMC est une marque de commerce de Takeda Canada.

La préparation expérimentale pour injection sous-cutanée ENTYVIO® (vedolizumab) n’est pas approuvée pour la vente au Canada.

 

1.Sandborn, W.J., Baert, F., Danese, S., et coll., Subcutaneous vedolizumab as maintenance therapy for ulcerative colitis, présentation lors du congrès de l’UEGW (United European Gastroenterology Week), Vienne, Autriche, octobre 2018, no LB03.

2. Efficacy and safety of vedolizumab subcutaneously (SC) as maintenance therapy in ulcerative colitis. Accessible à l’adresse : https://clinicaltrials.gov/ct2/show/NCT02611830. Consulté en octobre 2018.

3. Efficacy and safety of vedolizumab subcutaneous (SC) as maintenance therapy in Crohn’s disease. Accessible à l’adresse : https://clinicaltrials.gov/ct2/show/NCT02611817. Consulté en octobre 2018.

4. Vedolizumab subcutaneous long-term open-label extension study. Accessible à l’adresse : https://clinicaltrials.gov/ct2/show/NCT02620046. Dernière consultation en octobre 2018.

5. Crohn et Colite Canada, Diagnostic récent; consulté en octobre 2018 au : http://crohnetcolite.ca/Living-with-Crohn-s-Colitis/Diagnostic-recent

6. Crohn et Colite Canada, Rapport sur l’impact des MII, Qui cela touche-t-il; consulté en octobre 2018 au : http://crohnetcolite.ca/About-Us/Resources-Publications/Impact-of-IBD-Report

7. Media Planet. Supplément sur la santé digestive. Tackling the burden of ulcerative colitis, mars 2015, consulté en octobre 2018 au : http://www.personalhealthnews.ca/prevention-and-treatment/tackling-the-burden-of-ulcerative-colitis

8. Crohn et Colite Canada, The impact of inflammatory bowel disease in Canada. 2012 final report and recommendations, pages 17, 20 et 22, consulté en octobre 2018 au : http://crohnetcolite.ca/About-Us/Resources-Publications/Impact-of-IBD-Report

9. Crohn’s and Colitis Foundation of America, The Facts about Inflammatory Bowel Disease, page 5, consulté en octobre 2018 au : http://www.ccfa.org/assets/pdfs/updatedibdfactbook.pdf

10. Takeda Canada inc., monographie d’ENTYVIO® (vedolizumab), 3 mai 2017, p. 4 et 8; et Avis de conformité de Santé Canada. Accessible à l’adresse : https://www.takeda.com/siteassets/fr-ca/home/what-we-do/nos-medicaments/entyvio-pm-fre-03may2017-c.pdf

11. Feagan, B.G. et coll., Treatment of Active Crohn's Disease With MLN0002, a Humanized Antibody to the α4β7 Integrin, Clinical Gastroenterology and Hepatology, 6(12), 2008, p. 1370-1377, consulté en octobre 2018 au : http://www.cghjournal.org/article/S1542-3565%2808%2900617-4/abstract et Sher, J., Approval being sought for new treatment for Crohn’s and colitis, The London Free Press, 21 août 2013, consulté en octobre 2018 au : http://www.lfpress.com/2013/08/21/approval-being-sought-for-new-treatment-for-crohns-and-colitis

12. Sher, J., Approval being sought for new treatment for Crohn’s and colitis, The London Free Press, 21 août 2013, consulté en octobre 2018 au : http://www.lfpress.com/2013/08/21/approval-being-sought-for-new-treatment-for-crohns-and-colitis

13. Feagan, B.G. et coll., Vedolizumab as Induction and Maintenance Therapy for Ulcerative Colitis, N Engl J Med, 369, 2013, p. 699-710, 22 août 2013, consulté en octobre 2018 au : http://www.nejm.org/doi/full/10.1056/NEJMoa1215734