New data analysis of EXAMINE cardiovascular safety outcomes trial of Takeda type 2 diabetes treatment alogliptin published in The Lancet

26 mai 2015

Les données montrent que l'alogliptine n'entraîne aucun risque accru d'insuffisance cardiaque par rapport au placebo chez les patients atteints de diabète de type 2 ayant récemment souffert d'un syndrome coronarien aigu.

Les patients atteints de diabète de type 2 présentant un risque cardiovasculaire élevé en raison d'un récent syndrome coronarien aigu (SCA) et ayant reçu le traitement à base d'alogliptine de Takeda n'étaient pas exposés à un risque plus élevé d'insuffisance cardiaque par rapport à ceux ayant reçu le placebo, selon les résultats d'une nouvelle analyse post-hoc des données issues de l'essai sur l'innocuité cardiovasculaire EXAMINE publiée récemment dans The Lancet.

Cette étude est la première à indiquer qu'un inhibiteur de la dipeptidyl peptidase-4 (DPP-4) pour le traitement du diabète de type 2 est associé à de tels résultats en matière d'innocuité cardiovasculaire chez des patients à risque élevé en raison d'un récent SCA. Les maladies du cœur ou cardiovasculaires sont la principale cause de morbidité et de mortalité chez les patients atteints de diabète de type 2 et sont responsables de plus de la moitié des décès chez les personnes vivant avec le diabète.

« Lorsque nous traitons des patients aux prises avec le diabète de type 2, nous demeurons toujours aux aguets quant aux risques de maladies cardiovasculaires et aux moyens de les minimiser, particulièrement lorsque ces risques sont déjà élevés, a indiqué le Dr Jean-François Yale, endocrinologue à Montréal. L'étude EXAMINE et ces nouvelles données soutiennent nos efforts visant à traiter ces patients à hauts risques.»

À propos d'EXAMINE et de la nouvelle analyse des données

L'essai EXAMINE (EXamination of CArdiovascular OutcoMes with AlogliptIN versus Standard of CarE in Patients with Type 2 Diabetes Mellitus and Acute Coronary Syndrome) sur l'innocuité cardiovasculaire a été conçu pour évaluer l'innocuité cardiovasculaire après un traitement par alogliptine jumelé au traitement standard par rapport à un placebo jumelé au traitement standard chez des patients atteints de diabète de type 2 ayant récemment présenté un SCA. Dans le cadre de cet essai, 5 380 patients provenant de 49 pays, atteints de diabète de type 2 et ayant présenté un SCA au cours des 15 à 90 jours précédents ont été répartis au hasard. Le critère d'évaluation combiné primaire de l'étude EXAMINE (décès cardiovasculaire, infarctus du myocarde non mortel et accident vasculaire cérébral non mortel) a établi la non-infériorité de l'alogliptine comparativement au placebo jumelé au traitement standard en ne montrant aucune augmentation du risque cardiovasculaire chez la population de patients atteinte de diabète de type 2 et présentant un risque élevé d'événements cardiovasculaires.

La nouvelle analyse des données issue de l'étude publiée dans The Lancet a montré que, chez les patients aux prises avec le diabète de type 2 et ayant récemment présenté un syndrome coronarien aigu (SCA), l'alogliptine n'a provoqué aucun accroissement du risque d'insuffisance cardiaque (IC) comparativement au placebo. Par rapport au placebo (n = 201, 7,5 %), l'alogliptine (n = 201, 7,4 %) n'avait pas d'effet sur le critère d'évaluation combiné post-hoc exploratoire et prolongé relatif au décès cardiovasculaire et à l'insuffisance cardiaque nécessitant une hospitalisation (ICH) (RR = 1,00, IC à 95 % : 0,82-1,21). Les patients qui avaient des antécédents d'IC avant la randomisation présentaient un risque plus élevé d'IC dans le cadre de l'étude EXAMINE. La sous-analyse a montré que le risque combiné de décès cardiovasculaire et d'ICH n'était pas plus élevé avec l'alogliptine (n = 107, 13,9 %) qu'avec le placebo (n = 120, 15,7 %) (RR = 0,90, IC à 95% : 0,70-1,17). Les patients qui n'avaient pas d'antécédents d'IC au début de l'étude ne présentaient également aucune augmentation du risque quant au critère d'évaluation combiné regroupant le décès cardiovasculaire et l'ICH avec l'alogliptine (RR =1,14 [IC à 95 % : 0,85-1,54], p = 0,337) vs le placebo, bien qu'il y avait dans ce sous-groupe de patients une faible augmentation absolue de l'ICH pour l'alogliptine vs le placebo (0,9 %).

À propos de NESINA et de KAZANO

NESINA® (alogliptine) et KAZANOMC (alogliptine et chlorhydrate de metformine) sont deux formes de traitements à base d'alogliptine de Takeda Canada approuvés et disponibles au Canada. Ces deux produits sont depuis peu offerts aux patients par l'entremise du régime général d'assurance médicaments du Québec et sont remboursables en vertu du programme de médicaments d'exception.

De pair avec une saine alimentation et la pratique d'exercices, NESINA et KAZANO sont indiqués, soit seuls ou combinés à d'autres traitements pour le diabète, dont l'insuline au besoin, pour améliorer le contrôle de la glycémie chez les patients adultes atteints de diabète sucré (type 2). NESINA est un inhibiteur de la dipeptidyl peptidase-4 (DPP-4) conçu pour ralentir l'inactivation des hormones incrétines GLP-1 (glucagon-like peptide-1) et GIP (peptide insulinotrope dépendant du glucose). Il est offert en doses de 6,25, 12,5 et 25 mg et doit être pris une fois par jour, avec ou sans aliments. KAZANO, un médicament pour le diabète largement utilisé, est offert en un seul comprimé. Il est disponible en doses de 12,5 mg/500 mg, 12,5 mg/850 mg et 12,5 mg/1000 mg d'alogliptine et de chlorhydrate de metformine, respectivement. Puisqu'il contient de la metformine, KAZANO doit être pris deux fois par jour avec des aliments.

À propos de la division diabète de Takeda

L'expertise mondiale de Takeda en matière de diabète comprend d'importantes contributions à des découvertes et échanges scientifiques, dont la découverte de la pioglitazone (de la classe des TZD) et les plus récents développements de l'alogliptine et de l'association à doses fixes de l'alogliptine et de la pioglitazone, puis de l'alogliptine et de la metformine HCl. La gamme de produits pour le diabète solide et diversifiée de l'entreprise et les médicaments qu'elle propose forment des éléments importants de l'engagement continu de Takeda à faire évoluer les soins aux patients et à contribuer à répondre aux besoins individuels de cette population de patients en pleine croissance. Des renseignements supplémentaires au sujet de Takeda sont disponibles dans le site Web de l'entreprise, au www.takeda.com.

À propos de Takeda Canada

Takeda Canada, située à Oakville, Ontario, est l'entreprise canadienne de marketing et de vente de Takeda Pharmaceutical Company Limited, une entreprise d'Osaka, au Japon. L'entreprise a une présence commerciale dans plus de 70 pays, et jouit particulièrement d’une solide présence sur les marchés de l’Asie, de l’Amérique du Nord et de l’Europe ainsi que dans les marchés émergents tels que l’Amérique latine, la Russie-CEI et la Chine. Ses domaines d'intérêt comprennent les maladies cardiovasculaires et métaboliques, l'oncologie, les maladies respiratoires, l'immunologie, le système nerveux central, la médecine générale et les vaccins.

Takeda est une entreprise internationale de recherche dont le principal intérêt repose sur les produits pharmaceutiques. En tant que plus importante compagnie pharmaceutique du Japon et l'un des chefs de file mondiaux de cette industrie, Takeda s'engage à assurer une meilleure santé aux personnes du monde entier par ses innovations dans le domaine médical. Grâce à des acquisitions stratégiques, Takeda a connu une transformation, élargissant son expertise thérapeutique et sa portée géographique. www.takedacanada.com.

NESINA® est une marque de commerce déposée de Takeda Pharmaceutical Company Limited utilisée sous licence par Takeda Canada inc.

KAZANO MC est une marque de commerce de Takeda Pharmaceutical Company Limited utilisée sous licence par Takeda Canada inc.

Coordonnées

Natacha Raphael
natacha.raphael@takeda.com

Informations connexes

English PDF